Biographie

La vie de Joan

Joan Alfaro est né à Cajamarca (Pérou) le 12 décembre 1982 dans la maison de Martha et Daniel, dernier de ses 3 frères.

Joan a grandi sous les yeux de sa mère qui voulait le préparer à affronter la vie. Son père lui a transmis très tôt son goût pour la musique, lui apprenant à jouer de multiples instruments, de sorte que, dès son plus jeune âge, il a su entretenir une relation étroite avec l’art.

Joan était un enfant qui aimait être seul, observant avec grande curiosité la nature environnante et les arbres impressionnants qui jonchaient le chemin du retour d’école. Il ne pouvait s’empêcher d’admirer les couchers de soleil bleu de Cajamarca, paysage d’une grande variété de couleurs chaudes, qui ne pouvait que toucher sa sensibilité.

Le souvenir le plus important de son enfance est la découverte du dessin et son amour qui en découla. Joan s’entrainait le plus souvent à l’école, parfois avec une craie sur le tableau de la classe, ou dans tout espace libre qu’il trouvait, laissant son imagination s’envoler à travers sa main qui façonnait ses premiers traits.

LE SURRÉALISME ANDIN

Au fil des années, sa passion pour la peinture s’est renforcée, mais parfois le manque de confiance en lui le poussait à abandonner et à penser qu’il n’était pas apte à réussir sur ce chemin, et encore moins à rêver de succès.

Il a fallu du temps à Joan pour croire qu’il était sur la bonne voie, rien n’aurait pu prédire qu’un petit livre de Van Gogh que son père lui avait donné marquerait sa vie.

Ses études à l’université et à l’école d’art n’ont pas rempli ses attentes. Il n’a pas trouvé ce qu’il cherchait, mais il n’a jamais cessé de peindre et s’est réfugié dans l’art qui coulait de ses mains… Il lui a fallu du temps pour découvrir que son chemin était tracé et qu’il avait le talent pour se consacrer entièrement à la peinture, une décision qui fut l’une des plus importantes de sa vie…

Joan Alfaro reconnaît Van Gogh (impressionniste) et Gustav Klimt (surréaliste) comme ses grands maîtres. De l’un, il s’est concentré sur la couleur et de l’autre sur la délicatesse, pour créer plus tard son propre style qu’il affirme être sa « PROPRE IDENTITÉ ».

Un peu plus sur moi…

un art singulier

Son attirance pour les couleurs vives, pour la nature, la liberté d’exprimer ses sentiments dans chaque portrait et l’authenticité de ses émotions mises dans chaque tableau font de lui le meilleur représentant du surréalisme andin.

Exposition de Joan Alfaro à Paris "Les Yeux d'Amelie"

Découvrez les œuvres de Joan Alfaro à Paris du 11.12.21 au 01.03.22 à l’adresse suivante : 

Galeries du Diamant
33 rue de Mogador
75009 Paris

Commencer à discuter
Des questions ?
Bonjour 👋
Vous avez une question ?